Mesure de la pression artérielle

Notre clinique dispose d’un appareil très fiable de mesure de la pression artérielle, le PETMAP GRAPHIC.

Cet appareil permet la mesure de la pression artérielle chez le chien, le chat mais aussi les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie), grâce à plusieurs brassards de différentes tailles. La mesure de la pression artérielle nous indique si votre animal souffre d’hypertension ou d’hypotension artérielle.

Cet examen est indolore et peut être réalisé rapidement sur votre compagnon. Lors de la mesure, il est ainsi possible de mesurer deux types de valeurs :

  • Mesure de la pression systolique qui correspond à la pression dans les vaisseaux sanguins lorsque le cœur éjecte du sang vers les vaisseaux.
  • Mesure de la pression diastolique qui correspond à la pression dans les vaisseaux sanguins lorsque le cœur se remplit de sang.

Il est ainsi possible de savoir si le sang passe trop brutalement dans les vaisseaux (hypertension) ou trop faiblement (hypotension).

Cet examen indolore permet un dépistage précoce de différentes affections cardiaques mais aussi rénales. En effet, le bon fonctionnement du rein dépend de la pression sanguine et un rein mal irrigué souffre et joue moins bien son rôle de filtration et d’élimination des déchets de l’organisme.

La mesure de la pression artérielle en routine est particulièrement indiquée dans les cas suivants :

  • Bilan gériatrique pour un animal âgé
  • Dépistage d’une hypertension artérielle secondaire à une maladie: diabète, insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, hyperthyroïdie…
  • Suspicion d’une hyperthyroïdie (sécrétion anormalement élevée d’hormones thyroïdiennes par la thyroïde, qui représente une maladie endocrinienne fréquente chez le chat).
  • Certains troubles neurologiques: tremblements, pertes d’équilibres…

Tout comme pour l’Homme, le dépistage de l’hypertension artérielle et son traitement doivent être précoces: l’hypertension artérielle étant très délétère pour les organes nobles comme les reins, le cœur, le cerveau et la rétine.

N’hésitez pas à nous demander des précisions sur cet examen lors de votre prochaine visite.

Dr. David Pelois
Dr. Jean-François Roeder

123 avenue de Versailles
75016 Paris

01 42 88 74 17

Contact

Endoscopie-Fibroscopie

L’examen endoscopique consiste à, grâce à une fibre optique et une caméra, visualiser sur un écran les différentes parties de l’anatomie interne des animaux de compagnie. Il existe différentes zones accessibles grâce à l’endoscopie :

  • Endoscopie des cavités nasales ou rhinoscopie : pour repérer les anomalies des cavités nasales comme des abcès, des tumeurs ou même la présence de corps étrangers comme les épillets qui peuvent alors être retirer grâce à une petite pince qui peut sortir au bout de la fibre optique.
  • Endoscopie digestive : elle permet la visualisation de la cavité buccale, de l’œsophage, de l’estomac et du début du tube digestif. Il est ainsi possible de repérer des anomalies au niveau digestif comme des masses, des ulcérations ou la présence de corps étrangers. Il est parfois possible de récupérer les éléments ingérés de petites tailles grâce à une pince située à l’extrémité de l’endoscope. Des petites pinces permettent également de prélever de petits morceaux de tube digestif pour les faire analyser et ainsi préciser le diagnostic en cas d’anomalies.
  • Coloscopie : de la même façon qu’il est possible d’explorer l’estomac et le début du tube digestif, il est possible de découvrir la fin du tube digestif en visualisant le rectum et le colon grâce à la fibre optique de l’endoscope.

                                                                               masse située au niveau de l’estomac qui sera biopsiée

Pour ce service d’endoscopie/fibroscopie nous faisons appel à un vétérinaire extérieur, spécialiste dans ce domaine d’activité, qui se déplace dans nos locaux. Cet examen est désormais possible pour les animaux de très petite taille. 

Les images sont obtenues grâce un éclairage puissant aux LED, une caméra de très haute définition captant les images, et un grossissement permettant de conserver parfaitement la netteté et les reliefs. Les biopsies sont pratiquées grâce à un canal opérateur.

N’hésitez pas à nous questionner sur l’intérêt de l’endoscopie pour votre animal de compagnie.

Vidéo d’endoscopie du duodénum d’un chihuahua

Laboratoire d’analyses

pipette

Les dosages de certains paramètres sanguins sont particulièrement intéressants dans de nombreuses situations en médecine vétérinaire. Grâce à une simple prise de sang, il est possible de doser rapidement différents paramètres, ce qui est utile dans diverses circonstances :

  • En cas de maladies comme l’insuffisance rénale, le diabète ou différents troubles hormonaux. Le dosage de la prise de sang permet le dépistage et le suivi de ces maladies et de bien d’autres affections.
  • Dans le cadre d’une chirurgie et donc d’une anesthésie : un bilan sanguin pré-opératoire permet de s’assurer que votre animal est à même de bien supporter cette anesthésie. Cela est particulièrement important lorsque l’animal est affaibli ou âgé.
  • Dans le cadre d’un bilan gériatrique systématique : à partir de 8 ans, votre compagnon entre dans le troisième âge. Un bilan sanguin peut permettre le dépistage de certaines maladies avant que les symptômes commencent à apparaître.

L’équipement dont dispose notre clinique, permet d’effectuer à la clinique et donc d’avoir les résultats très rapidement, un grand nombre d’analyses, à savoir:

 

  1. Un MS4 E : pour les numérations -Formules sanguines
  2. Un réflotron : pour les paramètres classiquement mesurés de biochimie
  3. Un vetscan : pour l’ionogramme, des paramètres plus poussés
  4. Un Speed Reader: pour les dosages hormonaux (Cortisol, Thyroide, Progestérone et évaluation de la prostate)

 

N’hésitez pas à nous demander des renseignements concernant ces analyses sanguines lors de votre prochaine visite.

 

Hiscia 24 ans avec Olympe

 

 

Prise en charge de la douleur

Les animaux souffrent comme nous, bien évidemment …

Dr. Pelois David, lors d’un contrôle 7 jours après une ovariectomie sur une chienne
« Son comportement à mon égard est le plus beau des cadeaux« 

La douleur, la souffrance de votre animal n’est pas une fatalité. Endurer la douleur ne permet pas de mieux lui résister.

Si la douleur est bien le signe d’une maladie, elle diminue les capacités de l’organisme et la résistance à la pathologie initiale, elle retarde la cicatrisation.

Traiter la douleur chez l’animal lui permet de retrouver appétit, sommeil, dynamisme et donc de raccourcir la période de convalescence.

Traiter la douleur permet de prévenir des réactions d’agressivité chez des animaux habituellement très sociaux et maintenir ainsi la relation harmonieuse de l’animal avec son maître ce qui est primordial et protéger l’équipe soignante.

Traiter la douleur est un impératif médical mais surtout ÉTHIQUE élémentaire.

Que ce soit pour des pathologies aiguës (traumatisme, troubles digestifs …), pour des maladies chroniques (arthrose, cancers …), ou suite à des interventions chirurgicales, nous prenons en charge systématiquement la douleur de vos compagnons de façon draconienne.

Nous faisons appel à plusieurs molécules, injectables ou par voie orale (anti-inflammatoires, corticoïdes, dérivés morphiniques).

En 10 ans, les progrès scientifiques nous ont permit de disposer d’un large arsenal thérapeutique sûr et efficace, et ainsi de maîtriser de façon optimale la douleur. Servons-nous en! 

Par exemple l’administration systématique de dérivés morphiniques en pré-opératoire et post-opératoire a considérablement amélioré le réveil et le bien-être des animaux suite à une anesthésie et une chirurgie.

Nous savons désormais que l’élément essentiel dans la gestion de la douleur est de la maîtriser au moment où elle débute. L’anticiper est donc la règle absolue (ce qui permet d’ailleurs de ne pas la potentialiser par la suite). 

Notre charte contre la douleur

Toute l’équipe de la Clinique Vétérinaire Amivet s’engagent à respecter les points suivants :

  • Informer les propriétaires sur les modalités de prise en charge de la douleur.
  • Prévenir la douleur chez l’animal dans tous les cas ou son apparition est prévisible; éviter tous les soins et traitements douloureux ou si nécessaire utiliser préalablement des méthodes de sédation et de contention rendant les actes supportables pour l’animal.
  • Traiter la douleur chez l’animal dans tous les cas où elle apparaît.
  • En fonction de l’intensité de la douleur constatée, s’engager à utiliser les traitements et technologie les plus efficaces pour calmer la souffrance animale.
  • Former toute l’équipe Amivet (vétérinaires mais aussi les auxiliaires spécialisées vétérinaires) a reconnaître les signes de la douleur, y être attentif, que sa prise en charge devienne une priorité pour toute l’équipe, continuer à se former et à apprendre pour faire de mieux en mieux.

N’hésitez pas à nous demander des informations concernant la prise en charge de la douleur de vos compagnons.

Dr. David Pelois
Dr. Jean-François Roeder

123 avenue de Versailles
75016 Paris

01 42 88 74 17

Contact